Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2005 > Depardon Afriques

6 novembre 2005
Didier Gualeni

Depardon Afriques

Cette année l’édition consacre à l’Afrique un nombre important de livres de photo : Afrique mystérieuse de Gianni Giansanti, 365 pensées de sages africains d’ Olivier Föllmi, La vie et après au Benin (collectif, collection privée), Don Mac Cullin en Afrique, Afrique dans l’oeil des dieux de Robert Haas, Africa de Leni Riefenstahl, sans parler des expositions récentes de Hans Silvester et d’Isabel Muñoz consacrées aux peuples de la vallée de l’Omo.

A son tour, Raymond Depardon nous présente dans ce gros ouvrage publié chez Hazan, ses Afriques, soit 45 années de voyages, de missions sur ce vaste continent. Sur 400 photos, 350 sont inédites, l’auteur a voulu à cette occasion leur rendre leur liberté. Fidèle aux films Kodak plusx/trix, ce sont des images en noir et blanc qui composent ce livre, le format vertical est la règle, avec une photo par page entourée d’un cadre noir mais de très rares images horizontales occupent deux pages. Les tirages sont bien contrastés et dans une tonalité constante, le mérite en revient au tireur Patrick Toussaint assisté de Lison Libault dont les noms figurent en dernière page, ce qui est rare.

A une présentation chronologique ou par pays, Raymond Depardon a préféré une association de regards, de thèmes, ainsi se succèdent des portraits, des photos de guerre, de misère, de femmes avec enfants... Il s’intéresse à l’Homme et nous voyons au fil des pages plus de mille visages, souriants, inquiets, tristes, cachés, voilés, pensifs, les visages de l’Afrique. Il n’y a pas de recherche esthétique, pas de jugement de valeur, simplement une suite de visions. On se dit en refermant ce livre qu’en l’espace de 45 ans l’Afrique n’a pratiquement pas évoluée sur le plan économique, ses richesses naturelles ont été pillées, sa population ne fait que croître et il y a toujours des adultes et des enfants qui meurent de faim malgré tous les plans d’urgence qui se sont succédés. Le sida a fait son apparition et frappe durement ce continent avec toutes les conséquences sociales et familiales qui y sont liées.

Pour Raymond Depardon, ce livre est une somme de souvenirs, c’est une partie de sa vie avec ses doutes, ses errances, ses passions. Le titre illustre bien que l’Afrique est plurielle car du Caire à l’Afrique du sud en passant par l’Ethiopie, la Somalie et la Mauritanie, les paysages, les coutumes, les hommes, les enjeux géopolitiques sont différents.

Il dit de son livre :
“Je voulais oser quatre cent pages de photographies sans respiration. Je voulais étouffer devant l’immense Afrique, me trouver comme au bord d’une route où nous serions en panne pour plusieurs jours, envahis, à rester silencieux et à écouter.”
Il a osé et a réussi cette entreprise.

En savoir plus

Hazan (Editeur)
Raymond depardon (Photographe)
Parution : 7 septembre 2005
Format : 20 x 4 x 29 cm, relié
300 pages
ISBN : 2754100458
Prix : 50 euros

Commentaires



1 Message

Répondre à cet article