Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2007 > Livres de nus

3 décembre 2007
Didier Gualeni

Livres de nus

Le livre de photographie est de plus en plus convoité, collectionné et commenté, il devient aussi un objet de spéculation. Le photographe Martin Parr, qui est un des plus grands collectionneurs de livres de photo a même publié une encyclopédie en deux volumes qui fait référence dans le domaine. De tels ouvrages rencontrent un public de passionnés à la recherche d’informations et d’avis éclairés sur un phénomène qui prend de l’ampleur. Alessandro Bertolotti est lui aussi un passionné de livres de photo mais sa collection à la particularité d’être exclusivement consacrée aus livres de nus. Elle est composée de 180 ouvrages qui sont présentés individuellement à travers une note descriptive et quelques illustrations. On peut actuellement en profiter et consulter cette collection unique dans le cadre d’une exposition organisée par la Maison Européenne de la Photographie (MEP) jusqu’au 6 janvier 2008.

Les collectionneurs sont rapidement contraints de classer leurs trouvailles, Alessandro Bertolotti les a ordonnées en douze rubriques : académies, naturisme, pictorialisme, avant-gardes européenne, glamour, République de Weimar, nazisme, après guerre, le livre japonais, révolution sexuelle, gay sunshine et récits. Le nu est voué à des fins esthétiques, idéologiques et érotiques. Il nous renseigne sur l’état des libertés et des mentalités au cours du temps, il est aussi une sorte de miroir sur l’état de notre société.

How I photograph myself - 1964
Bunny Yeager

A l’origine le livre de nu est destiné à des artistes qui utilisent des images pour peindre et dessiner, rapidement la diffusion de cette littérature dépasse grandement le public qu’il est censé concerner. Toute une industrie de l’image du nu va se développer, notamment autour de la carte postale. Elle sera même utilisée pour remonter le moral des poilus dans les tranchées. De poil, par contre, à partir de 1908, il n’en est plus question dans les photos car les sanctions contre la pornographie sont très dissuasives et le photographe fait disparaître le système pileux au moment du tirage. En 1957 on voit réapparaître des photos de femmes nues avec des poils sur le pubis. Nous devons cette révolution à Lucien Clergue qui ouvre la voie dans « Corps mémorable », un livre de photographies accompagnées de poésies de Paul Eluard et de Jean Cocteau dont la couverture a été dessinée par Picasso. Il faudra véritablement attendre les années 70 pour lever totalement cette autocensure.

Femmes - 1933
© Sasha Stone

La veine pictorialiste n’est pas en reste en France avec Constant Puyot, René le Bègue et Robert Demarchy qui utilisent des objectifs et des procédés spéciaux pour donner une dimension picturale à leurs images afin de rivaliser avec la peinture.

Frauen des morgenlandes - 1929
© Lehnert & Landrock

Par ailleurs la colonisation a fait naître un courant orientaliste dont Lehnert & Landrock sont les représentants « romantiques », leur travail est prolifique. Editeurs de cartes postales, la diffusion de leurs images fut considérable et on leur doit de nombreux nus de jeunes filles tunisiennes et marocaines. Elles portent le plus souvent un turban dans les cheveux, quand à leurs seins et leur pubis, ils sont découverts.
On retrouve des images de nu également dans le mouvement des surréalistes avec les poupées de Bellmer et son univers étrange mais également dans les solarisations de Man Ray.

Etudes de nus - 1930
© Germaine Krull

Au cours des années 30 des ouvrages au titre vendeur comme : « Orgies, 130 photos prises sur le vif » mélangent des images à dimension artistique de Brassai, Germaine Krull et de Drtikol, qui côtoient des photos obscènes ordinaires.
Les tenants du naturisme se servent de la photo de nu pour mettre en avant l’harmonie entre le corps et la nature. On voit même paraître en Allemagne un guide d’exercices de gymnastique intitulé « Soins naturels du corps. Exercices pour femmes et jeunes filles » d’Erna Shumann. Dans l’Allemagne nazie, le naturisme est associé au sport qui est l’activité guerrière en temps de paix, puis en 1933 les mouvements naturistes sont dissous. Le corps nu fait parti des outils de propagande, il est associé à l’athlète de l’antiquité, le nazisme va alors utiliser le nu pour promouvoir la race aryenne.

La partie consacrée au livre japonais est très complète avec pas moins de 22 photographes répertoriés principalement sur les décennies 60 et 70, Alessandro Bertolotti estime « que les photographes ont trouvé dans le nu un nouveau langage pour exprimer leur état psychologique et leur mal-être existentiel. », le résultat est à la fois varié, riche et déroutant.

Photo extraite de Shafts Yokosuka - 1972
© Noriaki Yokosuka

Le chapitre qui aborde la révolution sexuelle met en évidence une grande période de créativité avec des photographes comme Sam Haskin et son « November girl », ou Anton Beeke qui utilise des corps nus pour écrire les lettres de l’alphabet. Cette période est aussi le moyen pour certains photographes d’affirmer et de faire connaître leur style comme David Hamilton et ses « Dreams of a young girl » ou Pierre Molinier dans "Pierre Molinier lui-même » grand maître de la transgression qui se met en scène affublé de faux seins et de godemiché dans un univers pervers. On voit à cette époque éclore la photo baroque d’Irina Ionesco avec le livre « Liliacées langoureuses aux parfums d’Arabie » et le roman photo « Et les dieux firent l’amour » de Jean-Pierre Muhlstein, proche de la bande dessinée. Au cours des années 70, 80 la culture gay s’impose avec des photographes comme Robert Mapplethorpe, Jim French, Tana Kaleya. En 1975 Jean-François Bauret provoquera un scandale avec ses « Portraits d’hommes nus et inconnus » qui ne seront jamais exposés en public.

The incredible case of the starck O’Wheats murders - 1972
© Les Krims

Enfin, Alessandro Bertolotti possède également dans sa collection le livre culte « Cent photographies » d’Henri Maccheroni, images extraites de la série deux mille photographies du sexe d’une femme, que le photographe réalisa entre 1969 et 1974.

Lee Friedlander nudes - 1991
© Lee Friedlander

Voilà un bel ouvrage que les passionnés de livres et les amoureux du nu apprécieront. Il met en évidence l’esthétique développée à chaque époque mais la sensualité du modèle, elle, reste intemporelle.

En savoir plus


Livres de nus
Auteur : d’Alessandro Bertolotti
Relié : 279 pages
Editeur : Editions de la Martinière (20 septembre 2007)
Collection : PhotoThèmes
Langue : Français
ISBN : 2732435880
Prix : 49 euros

Commentaires

Répondre à cet article