www.gualeni.com

Les Buts de Pierre Schwartz

dimanche 19 octobre 2008Didier Gualeni

A l’occasion de ses voyages Pierre Schwartz, rapporte depuis 1993 des photos de cages de foot. Des buts de ville, de campagne, de village, qu’il a photographiés à travers le monde, en France, Italie, Belgique, Allemagne, Angleterre, Turquie, au Chili, au Vietnam, au Soudan, au Ghana, au Brésil, au Cameroun et au Mexique. Ces buts sont fabriqués avec les moyens du bord, parfois en métal, à la taille réglementaire avec un filet mais le plus souvent ce sont trois éléments en branche d’arbre, en bambou qui se détachent sur le paysage, ou encore plus simplement trois traits dessinés à la peinture sur un mur.

Bernd et Hilla Becher, les fondateurs de l’école de Düsseldorf, ont pris en photo le patrimoine industriel de leur pays en suivant un protocole bien défini, rassemblant ainsi les images de châteaux d’eau, d’usines et de mines qui allaient disparaitre du paysage. De la même façon Pierre Schwartz a observé le patrimoine sportif mis à la disposition de la jeunesse, en réalisant plus de 1000 clichés de buts. Ce travail ne se veut pas exhaustif, mais comme les tenants de l’école de Düsseldorf, Pierre a lui aussi son protocole. Il se positionne à la place du tireur de pénalty et shoote ce cadre dans le paysage où il se trouve et qu’il essaye lui même d’enfermer. Ainsi ce livre présente 350 images en noir et blanc de ces installations. Il n’a pas d’autre ambition que celle d’un œil posé de façon bienveillante sur des paysages.

Les terrains de foot sont le plus souvent mis à l’écart de l’agglomération ou du village pour éviter aux riverains les cris des jeunes joueurs, mais également pour éviter la casse que le ballon pourrait provoquer. Nous sommes loin du Stade de France avec sa pelouse tirée à quatre épingles. Dans les photos que Pierre Schwartz nous donne à voir, il n’y a pas toujours de l’herbe mais un terrain de cailloux ou la fin d’une dune de sable, des flaques de boue. Comme nous sommes souvent à la périphérie de la ville, on voit avec tristesse, poindre au loin des pylones qui supportent les câbles à haute tension. Ces cages sont bien souvent la soupape qui permet à des jeunes en trop plein d’énergie de s’exprimer, de se libérer quelques instants des problèmes familiaux, de se prendre un instant pour un Zidane en herbe. Ces terrains improvisés permettent aussi aux mauvais élèves de trouver un lieu où ils peuvent mettre en avant d’autres qualités et espérer devenir un jour, un pro qui gagnera des sommes folles.
Ce travail original montre des photographies assez ingrates prisent individuellement car le but est brut, sans ses joueurs, sans son ballon et sans la joie et la fureur qui les accompagnent. Par contre elles prennent de la force dans leur ensemble ou assemblées par quatre ou six images, tout comme les photos des Becher.

Rioz de Janeiro, Brésil 2001
© Pierre Schwartz
© Pierre Schwartz
Pierre Schwartz lors du vernissage de son exposition le 12 juin à la galerie Les Douches
© Didier Gualeni

Pierre Schwartz créé en 2010 un site participatif où chacun peut rajouter une photo de but de foot www.shootyourgoal.com



Buts
Photographe : Pierre Schwartz
Editeur : Ville Ouverte (9 mai 2008)
Langue : Français
ISBN-10 : 2951878354
Prix : 35 €

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)